fcmothern.com, n°1 en Alsace depuis juillet 2000 // Photo fcmothern.com
Mardi 31 Mars 2020 - St Benjamin
2 visiteurs actuellement sur le site
149 visiteurs unique depuis 24h
REVUE DE PRESSE
[DNA] : Weitbruch sort de l'ombre
Mardi 26 août 2008

Imprimer // Favoris // A+ // A-

Coucher de soleil sur le stade municipal de Weitbruch où l'équipe I seniors se prépare à découvrir la Promotion pour la première fois dans l'histoire du club.Coucher de soleil sur le stade municipal de Weitbruch où l'équipe I seniors se prépare à découvrir la Promotion pour la première fois dans l'histoire du club.

[Photo DNA - Johanna Leguerre]

Ce dimanche, le FC Weitbruch va faire ses grands débuts en Promotion après des années d'anonymat. La Chronique va s'intéresser d'un peu plus près à ce club septuagénaire fort de 160 licenciés où l'équipe I sert à la fois de locomotive sportive et d'agent d'ambiance.

Un terrain, un club-house, une boîte aux lettres, un préau, un barbecue à roulettes... A première vue, le FC Weitbruch ne sort pas du lot des clubs de football amateur bas-rhinois.

Pourtant, un drapeau tricolore flanqué des initiales du club et planté dans la charpente semble indiquer que quelque chose de fort s'est produit récemment dans ce club.

Fabrice Antz (32 ans), joueur-entraîneur depuis quatre ans et gérant de salons de coiffure, lève le voile : « Le 1er juin, on reçoit Kindwiller pour la dernière journée de championnat. En fait, c'est une triangulaire puisque trois équipes sont encore en lice pour la montée : nous, Kindwiller et Dambach/Neunhoffen. »

« Ce soir-là, nos épouses et copines ont compris pourquoi on jouait au foot! »

Devant 450 spectateurs, Weitbruch doit s'imposer et le fait (2-1). Suffisant pour rester leader du groupe B au goal-average particulier avec Dambach et s'ouvrir les portes de la Promotion.

Cette grande première dans l'histoire de ce club (créé en 1935) est fêtée avec grand fracas : un haka improvisé, une heure à travers le village sur un tracteur décoré et la foule au club-house jusque très tard.

« C'était de la folie, raconte Fabrice Antz. Ça courait dans tous les sens. L'équipe a payé un fût de bière aux spectateurs. Au club-house, c'était boissons à volonté. Les joueurs de Kindwiller sont restés longtemps avec nous. Le soir, c'était buffet, sono et grosse ambiance. Un moment incroyable ! Ce soir-là, nos épouses et copines ont compris pourquoi on jouait au foot. Et dire que quand j'ai rejoint le club il y a quatre ans, Pierre (le président) m'avait dit :'' ne va pas plus haut que la D1 !..'' »

Sachant que la veille, les 18 ans du FCW avaient concrétisé leur montée en « A » et que le dimanche matin, l'équipe II, en s'imposant à Batzendorf, bétonnait son accession en D2, c'est tout un club qui s'est retrouvé en ébullition en ce premier dimanche de juin.

Aujourd'hui, Weitbruch et ses huit équipes entament une saison de tous les espoirs. Charles Matz et Paul Kobi, deux des présidents qui ont marqué l'histoire du club, peuvent avoir le sourire.

« Longtemps, Weitbruch voyageait entre la D2 et la D1, explique Pierre Zipper (55 ans), président du FCW depuis 2001. La saison d'avant, on avait fini 5e en D1. Ce qui se passe actuellement, accéder en Promotion est assez incroyable. Mais ça ne va rien changer pour le club. On est vraiment pressés que ça commence ! »

Dimanche, Weitbruch a démarré la saison par une victoire 3-1 en Coupe de France lors d'un derby à Kurtzenhouse. L'occasion de peaufiner les derniers réglages avant les trois coups de championnat contre Mothern.

« Quand on recrute des joueurs, on leur vend d'abord l'âme du club »

« On forme une équipe très joueuse, poursuit Fabrice Antz. De vraies choses ont été mises en place. Après les matches aller, le bilan était pourtant mitigé avec sept points de retard sur le leader. Puis on a réussi un superbe cycle retour. »

« La petite euphorie de l'accession est encore là et ça m'inquiète un petit peu, sourit-il. En tous cas, on a un gros mental actuellement. On vit de belles choses ensemble. Ici, quand on recrute des joueurs, on ne donne pas d'argent mais on leur vend d'abord l'âme du club. »

Et c'est précisément cet état d'esprit qui a séduit Fabrice Antz, formé à l'ASPTTS avant de bifurquer vers Vauban, l'Électricité, Sarre-Union puis la Robertsau.

« A Weitbruch, j'ai retrouvé de la passion. Ici, j'ai compris pourquoi je faisais ce sport. Quand on a joué à Dambach, à 45 minutes en voiture, 70 de nos supporters avaient fait le déplacement. Le 14 février, pour la Saint-Valentin, un dîner est organisé avec 500 payants et toutes les places sont vendues en quinze jours sans faire de publicité ! Ici, c'est un cocon, c'est un esprit. Ceux qui viennent de la ville redécouvrent ce que c'est de jouer devant des spectateurs. »

Paysagiste, maçon, ouvrier, étudiant, vendeur de tableaux ou dans le prêt-à-porter : les garçons de l'équipe I composent une joyeuse bande renforcée par six nouveaux joueurs.

« Pouet, pouet camembert! » et hymne du club

Une préparation physique intensive a mis le groupe sur de bons rails. Premier élément de réponse ce dimanche contre Mothern. « On est dans le groupe du nord et ça va être difficile, conclut Fabrice Antz. On veut être ambitieux. J'ai calculé qu'il faudrait autour de 54 points pour être 5e. »

Seule certitude : les vestiaires du FCW trembleront certainement plus que d'habitude avant le match. Car le cri de guerre des Weitbruchois, à lui seul, mérite le détour.

Ça commence par « Pouet, pouet camembert ! » avant d'enchaîner par l'hymne du club composé sur un piano par René Reeb, un ancien du club. Tout un programme.

Christophe Schnepp // Dernières Nouvelles d'Alsace du mardi 26 août 2008 // 884 lectures

Article suivant
Mercredi 27 août 2008
Faire retomber l’euphorie !


COMMENTAIRES DES LECTEURS

A votre tour, commentez cet article.
Attention, tous les champs sont obligatoires
Nom (ou pseudo) :
E-mail :
Commentaire :
CODE SECURITE Quelle est l'année en cours ?
   
Newslettre
Soyez alerté des mises à jour du site en vous abonnant à la lettre d'information : Football Club de Mothern.
Saisissez puis confirmez votre adresse e-mail.


Liens rapides
Prochain RDV
Festifoot 2013
Retrouvez toutes les informations sur l'édition 2013 du Festifoot, Festival du Football Amateur du FC Mothern.
Festifoot 2013
FcMothern Tv
Retrouvez toutes les vidéos de fcmothern TV.
fcmothern TV
Séverine Zinck
Retrouvez l'actualité de Séverine Zinck, l'Arbitre Fédéral 3 et Arbitre Féminine FIFA du Football Club de Mothern.
Séverine Zinck - 1ère arbitre féminine F3
Partenaires
Facebook
Anniversaires
Toute l'équipe web du Football Club de Mothern souhaite ce mois, un joyeux anniversaire à :
- Pierre Paul MEYER, né le 10/03/1967
- Séverine ZINCK, né le 19/03/1979
- Christian WAHL HEYD, né le 21/03/1964
Tweeter
Publicité